Women Equity 50 2017

Raison sociale : Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Activité : Galerie d'art
Siège social : Ile-de-France
Part à l'export : 67%
Nom et fonction de la dirigeante : Véronique Jaeger, Directrice Générale
Reprise en 2003
CA 2016 : 4,5 M€
CA 2016/2015 : 63%
Effectif : 8 salariés
www.jeannebucherjaeger.com

Véronique Jaeger, Directrice générale de la Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Véronique Jaeger rejoint en 2003 la galerie Jeanne Bucher après un diplôme d’histoire de l’art et de littérature à la Columbia University et une expérience artistique développée à New York durant 10 ans, à Londres dans les années 90 et à la FIAC jusqu’aux années 2000. Arrière-petite-fille de Jeanne Bucher, fondatrice de la galerie, elle est aujourd’hui actionnaire majoritaire. Une transmission évidente pour cette passionnée d’histoire de l’art, des artistes et de la création.

Véronique Jaeger, Directrice Générale de la Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Véronique Jaeger, Directrice Générale de la Galerie Jeanne Bucher Jaeger

La Galerie Jeanne Bucher Jaeger, créée à Paris en 1925, est considérée comme une institution européenne par le milieu ; parmi les rares galeries internationales à disposer d’un fonds d’œuvres traversant le champ de l’art européen du XXe siècle et s’inscrivant depuis 15 ans dans celui du XXIe siècle. Elle a placé un grand nombre de chefs d’œuvres auprès d’institutions et de collections internationales majeures dans le monde. Véronique Jaeger poursuit avec passion son métier, qu’elle conçoit certes comme un accompagnement à la vente, mais également comme un soutien à la création, y compris financier, lors de la production d’œuvres d’artistes, notamment pour certains artistes émergents.

Fondée à Paris en 1925 par Jeanne Bucher, strasbourgeoise d’origine alors âgée de 50 ans, la galerie est restée dans la même famille depuis trois générations. Jeanne Bucher a exposé, entre 1925 et 1946, les grands artistes du XXe siècle : les avant-gardistes abstraits, cubistes et surréalistes d’avant-guerre (notamment Kandinsky et Giacometti). Son petit-neveu Jean-François Jaeger reprend la direction de la galerie en 1947 et expose les grands abstraits européens et américains d’après-guerre, puis les nouveaux peintres figuratifs et réalistes des années 70, les grands sculpteurs urbains et environnementaux des années 80 ainsi que l’ouverture aux artistes orientaux reconnus aujourd’hui trésors nationaux dans leur pays. Ses enfants, Véronique et Frédéric Jaeger, assurent tous deux la codirection de la galerie entre 2003 et 2010. Au départ de son frère, Véronique Jaeger devient actionnaire majoritaire de la galerie et en prend la direction générale.

Animée par l’envie de faire découvrir ses contemporains, elle expose notamment l’artiste peintre et sculpteur japonais Susumu Shingu qui déploie un art mobile animé par les éléments de la Nature environnante puisque les mouvements de ses sculptures sont générés par l’eau, le vent et le soleil. Tout en poursuivant la direction de la rue de Seine, Véronique Jaeger inaugure en 2008 un nouvel espace de 700 m2 dans le Marais, lui permettant à la fois de promouvoir les nouveaux artistes vivants qu’elle expose depuis 2006 et faire redécouvrir, dans un quartier de galeries plus contemporaines, les artistes qui lui sont liés depuis l’origine. Sous son impulsion, les expositions hors les murs se multiplient (de 5 en 2003 à 35 en 2017), ainsi que les voyages afin de faire découvrir les œuvres de ses artistes sur sites.

En 2015, Véronique Jaeger organise une exposition dans ses deux espaces parisiens, à l’occasion du 90e anniversaire de la galerie. Elle poursuit son rôle de promotion des artistes auxquels son histoire est liée depuis l’origine tels que André Bauchant, Vieira da Silva, Arpad Szenes, Nicolas de Staël, Hans Reichel, Roger Bissière, Mark Tobey, Jean Dubuffet, Fermin Aguayo, et accompagne les dix artistes contemporains qu’elle suit depuis 2005 (Dani Karavan, Yang Jiechang, Susumu Shingu, Fabienne Verdier, Michael Biberstein, Miguel Branco, Zarina Hashmi, Rui Moreira, Hanns Schimansky et Paul Wallach).

Le lien de permanence entre les oeuvres d’hier et d’aujourd’hui constitue le fil rouge des expositions à venir : hommage au 120e anniversaire de l’artiste hongrois Árpád Szenes, préparation d’expositions pour les artistes environnementaux Susumu Shingu et Dani Karavan à la galerie et hors murs, lancement d’un jeune artiste français travaillant sur le paysage naturel numérique devenant peinture. Dans le même temps, Véronique Jaeger poursuit la réorganisation de son fonds d’archives ainsi que celle du fonds historique de la galerie et entend prolonger ses activités d’édition. En 2018, la galerie ouvrira pour la première fois un espace d’exposition à Lisbonne.

External link

Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Retrouvez la cérémonie du Palmarès en photos

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous