Publié le 1 Juin 2013

L'environnement économique change, les attentes de nos collaborateurs également. Comment contribuer à une meilleure implication et projection dans la durée de nos équipes, dans le souci du développement de nos PME? Différents outils de mobilisation (pratiques managériales, environnement de travail et qualité de vie dans l'entreprise, règles du jeu et logiques de progression, instruments financiers de compensation, dont épargnes salariale et retraite, association à la performance, etc.) seront envisagés, à l'aune des arbitrages court, moyen et long-terme de nos dirigeants

En partenariat avec BNP Paribas, le club Women Equity se réunit à intervalles réguliers pour aborder trois des thématiques intéressant les entreprises de croissance (contexte/prospective économique, développement des PME, pratiques managériales et RSE dans les PME), dans un objectif de partage d’expériences et de bonnes pratiques. Réunissant une cinquantaine de personnes à chaque déjeuner débat, le Club Women Equity s’enrichit d’une newsletter thématique envoyée à ses 800 membres.

Dunya Bouhacene, présidente de Women Equity for Growth, associée fondatrice de Women Equity Partners et Sofia Merlo, directeur BNP Paribas Banque Privée et co-CEO BNP Paribas Wealth Management auront le plaisir de vous accueillir lors du prochain déjeuner-débat du Club Women Equity, portant sur les outils de motivation au sein des entreprises.

Dans un contexte économique toujours plus concurrentiel, l’engagement et la confiance des collaborateurs en leur entreprise peuvent faire la différence. Comprendre les leviers de leur motivation doit dès lors devenir une priorité des managers.

Thierry Augier, Directeur Distribution et Partenariats chez BNP Paribas et Emmanuelle Hervé, CEO d’Astrolab Communication, livreront leurs visions d’experts et donneront la réplique à Sandra Le Grand, présidente de Kalidea, et Laurence Capossele, DG de Cetup, fortes de leurs expériences opérationnelles en la matière.

Le débat sera modéré par Thaima Samman, présidente du European Network for Women in Leadership.

A propos

Kalidea - Sandra Le Grand, présidente

Après des études de management et onze années passées au sein du groupe Coca-Cola dans des fonctions commerciales et marketing, Sandra Le Grand créée en 2000 Canalce, une entreprise dédiée aux comités d’entreprises et aux salariés.

Sandra Le Grand, présidente de Kalidea
Sandra Le Grand, présidente de Kalidea

L’importance de la taille du marché qui représente déjà alors plusieurs milliards d’euros, l’hétérogénéité (taille, fonctionnement, budget) des CE, le différentiel d’offre entre CE de grands groupes et de PME, le peu d’innovation des prestataires de services externes opé­rant sur des modèles traditionnels, constituent un environnement idéal au lancement d’un acteur susceptible de saisir cette opportunité.

Après plus de dix années et à la suite de près d’une dizaine d’acquisitions, Canalce, rebap­tisée Kalidea en 2011, est devenu le premier réseau de gestion et d’animation de pro­grammes d’avantages : la société accompagne ainsi plus de 6 000 comités d’entreprises et entreprises abonnés, en mettant à leur disposition un catalogue de plus de 100 000 offres de loisirs et de services proposées par plus de 500 partenaires locaux ou nationaux, ainsi que des solutions technologiques et outils de gestion leur permettant de servir au mieux leur 6 millions de bénéficiaires.

L’ampleur du catalogue et le savoir-faire développé par l’entreprise dans la gestion de communauté de salariés et de consommateurs l’ont conduite à étendre son offre à la motivation des réseaux de ventes et des forces de ventes (Kalidea Pulse).

Le développement d’internet, du e-commerce et l’émergence des communautés de consommateurs d’une part, l’exigence accrue de gestion, de communication, de varié­tés de l’offre et de gain de temps au sein des comités d’entreprises, avec le recours à l’outsourcing d’autre part, couplés à l’importance croissante accordée à la fidélisation du personnel tant au sein des grands groupes que des PME, sont autant de facteurs qui encouragent le développement de l’entreprise depuis sa création. Avec plus de 20% de croissance annuelle de son chiffre d’affaires qui aura excédé 65 M€ en juin 2012, l’entre­prise dispose dès lors d’un important potentiel de croissance sur un marché estimé à plus de 15 milliards d’euros. Sandra Le Grand, par ailleurs Vice-Présidente de Croissance Plus, est engagée à de nombreux titres en faveur de l’entrepreneuriat et a publié l’an dernier « ENTREPRENDRE : un peu, beaucoup, passionnément » aux éditions Télémaque.

CETUP - Laurence Capossele, DG

En 1989, Laurence Capossele crée avec son mari la Compagnie Européenne de Transport (Cetup), à l’âge de 19 ans. Ils souhaitaient établir un service haut de gamme dans le trans­port, ce qu’ils sont parvenus à accomplir. Ils investissent dans des vélos et des mobylettes, puis des voitures, et se développent initialement sur le réseau urbain de Grenoble.

Laurence Capossele, DG de CETUP
Laurence Capossele, DG de CETUP

Cetup est spécialiste en organisation de transport, fait preuve d’une grande réactivité et propose des prestations sur mesure. Les missions sont assurées 7 jours sur 7 sans interruption sur l’Europe entière. Certifiée ISO 9001, Cetup réalise la quasi-totalité de ses prestations en interne, et se distingue par une qualité de service irréprochable.

La société est habilitée à transporter des matières dangereuses et notamment des produits chimiques ou matières radioactives, et également en mesure d’organiser des transports médicaux pour les besoins d’une transplantation ou de produits sanguins. Elle intervient dans les secteurs de l’énergie, la défense, l’aéronautique, la chimie, la santé, les télécoms, le luxe… La société a su construire un portefeuille de clients prestigieux : EDF, Areva, Schneider, Safran…

Laurence Capossele est à l’initiative de la démarche de développement durable mise en place au sein de l’entreprise. Cetup est signataire de la charte Global Compact des Nations Unies depuis novembre 2011. La société est également signataire de la charte CO2 de l’Ademe et s’est ainsi engagée sur trois ans dans un plan d’actions concrètes en vue de diminuer sa consommation de carburant et ainsi réduire ses émissions de CO2 : for­mation des pilotes à l’éco-conduite, développement d’offres vertes auprès des clients… L’entreprise développe aujourd’hui sa propre flotte de véhicules électriques pour les trajets urbains.

Laurence Capossele accorde une grande importance à la sécurité et au bien-être de ses collaborateurs, permettant à la société d’avoir un très faible turnover.

Cetup poursuit sa forte croissance en 2012. La société vient d’ouvrir des bureaux à Paris, et envisage d’acquérir une société de coursiers urbains à vélo. Cetup est également en discussion avancée avec plusieurs nouveaux donneurs d’ordre.

External link

Kalidea

Cetup

Astrolab

Cabinet Samman

BNP Paribas Banque Privée

BNP Paribas Banque Privée s'engage au service des entrepreneurs pour les accompagner dans le développement de leur patrimoine privé.

Related Link

Entrepreneuriat féminin

Premières Rencontres du Club Women Equity by BNP Paribas Banque Privée :...

Club WE / Karine Berge - Emilie Cariou / PLFR, ce qui change pour les PME...

Club WE / Grégoire Revenu / Les enjeux des stratégies de croissance externe p...

Club WE / Grégoire Revenu / Les fonds propres des PME face à la crise

Club WE / Danièle Licata / PME, financer sa croissance par temps de crise

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous