Women Equity 50 2017

Raison sociale : Good Goût
Activité : Conception et commercialisation de produits alimentaires
Siège social : Ile-de-France
Part à l'export : 5%
Nom et fonction de la dirigeante : Julia Perroux, Directrice Générale Adjointe
Nomination en 2013
CA 2016 : 9,3 M€
CA 2016/2015 : 45%
Effectif : 28
www.goodgout.fr

Julia Perroux, Directrice générale adjointe de Good Goût

Diplômée de l’EDHEC, Julia Perroux débute sa carrière en Australie dans le domaine de la finance de marché avant de rejoindre Unilever en 2005 où elle accumule une importante expérience en marketing et commerce, successivement chef de produit sur la marque Boursin, chef de groupe pour la marque Ben & Jerry’s à National Account Manager pour Unilever. C’est en 2013 que Julia Perroux rejoint Good Goût, lancée trois ans plus tôt par son mari Mikaël Aubertin, pour prendre en charge plus particulièrement le marketing. L’entreprise ne compte alors que quelques personnes dans son organisation et distribue 8 produits en magasins bio.

Julia Perroux, Directrice générale adjointe de Good Goût
Julia Perroux, Directrice générale adjointe de Good Goût

Good Goût est un acteur émergent et innovant du segment de la nutrition bio infantile qui conçoit et commercialise une gamme de plus de 60 produits proportionnés et adaptés aux besoins spécifiques des enfants de 0 à 10 ans. Présente en GMS pour près de 50% de ses ventes, l’entreprise réalise plus de 20% de son chiffre d’affaires en ligne auprès d’une importante communauté de clients engagés derrière les valeurs de la marque. Les produits de Good Goût sont distribués aujourd’hui dans 20 pays sur près de 11.000 points de vente, et l’entreprise, qui comporte une trentaine de salariés, réalise en 2016 un chiffre d’affaires de près de 10 millions d’euros, contre 1,5 millions trois ans avant.

Cette croissance rapide est le fruit d’une extension importante de sa gamme dès 2013 pour couvrir l’ensemble des besoins de nutrition infantile, et ce, dans tous les circuits de distribution. Ce développement du nombre de références et les complexités de gestion induites, amènent l’entreprise à se structurer de façon plus importante dès 2015 avec la mise en place d’un ERP. En 2017 les dirigeants prennent la décision de renforcer très significativement leur équipe commerciale afin de maintenir le rythme soutenu de croissance.

Depuis sa création, Good Goût se démarque par une innovation permanente, basée sur les besoins du consommateur final, tant en termes de plaisir que de qualité. Dans un marché oligopolistique tenu par des géants de l’agro-alimentaire, Good Goût fait fonds sur l’appétence croissante des jeunes parents pour une alimentation naturelle, saine et pratique pour leurs enfants, le bio représentant d’ores et déjà aujourd’hui 12% du marché de la nutrition infantile. Avec le concours de Chefs étoilés, l’entreprise travaille à la création de recettes 100% bio dont les caractéristiques sont une liste réduite d’ingrédients, eux-mêmes différenciants (topinambour, céleri-rave, prune…). Au-delà des recettes, l’entreprise imagine des contenants et des emballages dans une approche responsable : des sachets souples permettant un procédé de stérilisation conservant mieux le goût et réduisant de moitié l’énergie consommée, conçus pour être pratiques et légers, réduisant jusqu’à vingt fois le volume transporté, dont le recyclage est assuré à 100% dans le cadre d’un programme Terracycle, une absence de Bisphénol A ou de phtalates, etc.

Good Goût fait fonds sur la très forte adhésion de la clientèle aux valeurs de la marque pour développer une stratégie de communication digitale virale qui lui permet de rivaliser avec les géants du secteur. L’entreprise disposait ainsi dès 2015 d’une communauté en ligne supérieure à celle de Nestlé. Elle a été la première de son secteur à mener des opérations de ventes privées, et ses produits se hissent aujourd’hui parmi les meilleures ventes du segment sur Amazon. Son modèle économique fabless lui permet de bénéficier d’une totale flexibilité, en termes d’innovation produit, de packaging, ou de capacité à répondre à la croissance du volume de ses ventes.

L’extension des gammes de produits, en particulier sur le segment 3 à 10 ans, a été initiée en 2016, avec pour objectif de couvrir l’ensemble des unités de besoins que sont petits-déjeuners, repas, goûters. Sur ce segment moins réglementé que l’alimentation bébé, la capacité à se différencier du marché par une offre tout à la fois gourmande et saine est immense, à l’instar de la bataille à mener contre le scandale de l’excès de sucre de l’alimentation industrielle, dont les consommateurs commencent à prendre conscience. La croissance de l’entreprise se poursuivra également par une plus grande profondeur produits au sein de points de vente toujours plus nombreux et par la structuration d’une véritable activité export.

External link

Good Goût

Retrouvez la cérémonie du Palmarès en photos

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous