Women Equity 50 2017

Eva Biancu-Legendre, Présidente d’Alpa Groupe, Ludivine Mairesse, Directrice Générale de Partenor Groupe, et Nicolas Beaudouin, Associé KPMG, Directeur de développement Mid-Market pour la région Paris & Centre ont évoqué les motivations présidant à la mise en œuvre d’une stratégie de croissance par acquisition externe, qui peuvent être croisées : gains de parts de marché bien sûr, mais aussi diversification, couverture géographique, intégration aval ou amont d’une filière …

 

 

Eva Biancu-Legendre, Présidente d'Alpa Groupe, Ludivine Mairesse, Directrice générale de Partenor Group, et Nicolas Beaudouin, Associé KPMG, Directeur du développement Mid-Market pour la région Paris Centre
Eva Biancu-Legendre, Présidente d'Alpa Groupe, Ludivine Mairesse, Directrice générale de Partenor Group, et Nicolas Beaudouin, Associé KPMG, Directeur du développement Mid-Market pour la région Paris Centre

Objectif : 100 M€ en 2022

Créé en 1990 par des biologistes pour répondre aux besoins croissants des contrôles alimentaires dans les stations touristiques alpines, le laboratoire ALPA est devenu en une vingtaine d’années un groupe de laboratoires indépendants majeur dans les domaines de l’hygiène et de l’environnement, principalement en microbiologie et physico-chimie. L’activité du groupe se déploie autour de trois pôles relativement équilibrés que sont la santé, l’hygiène hospitalière, où il bénéficie d’une position de leader national, ainsi que l’agro-alimentaire et l’environnement (hydrologie), sur lesquels le groupe compte parmi les quatre principaux acteurs du secteur. Le groupe a connu un essor significatif dans les années 2000, passant d’un laboratoire à Montmélian en Savoie à six implantations en France et à l’international. Son chiffre d’affaires a doublé en cinq ans pour atteindre près 50 millions d’euros en 2016, combinant une stratégie de croissance interne et pas moins de dix acquisitions. L’entreprise dispose d’un personnel constitué aujourd’hui de plus de 400 professionnels pluridisciplinaires. Eva Biancu-Legendre expose les motivations de la politique de croissance externe du groupe : « Ces acquisitions nous ont permis d’intégrer des activités complémentaires et d’élargir nos expertises afin de répondre aux besoins de nos clients. Essentiellement de petites structures, jusqu’à la bascule par l’intégration des activité agro-alimentaires Institut Pasteur Lille (sherma), qui nous fait basculer dans la cour des grands. Atteindre une taille critique est impératif sur certains de nos marchés, et nous en faisons  la démonstration  parfaite avec  l’acquisition du CAE, laboratoire d’analyses environnementales (hydrologie). Notre dernière acquisition nous a permis de mettre un pied à l’international, en Espagne. A contrario de nos acquisitions françaises d’entreprises en difficulté, qu’il a fallu restructurer, nous privilégions les entreprises en pleine santé pour soutenir notre développement à l’international. »

 

Chasse aux start-up de niche

PartenorGroup est un acteur indépendant du conseil en innovation managériale et technologique, organisé autour de trois branches métiers couvrant un large spectre d’expertises liées à la transformation des entreprises : le conseil en management, organisation et conduite du changement pour réussir les transformations organisationnelles et managériales, la branche conseil opérationnel et projets digitaux visant à faire du système d’information un atout stratégique, la branche Expertises IT, digital et réalisation qui propose un centre de service, développe des applications web et mobile et relève le challenge des technologies émergentes. Les équipes pluridisciplinaires du Groupe (constituées d’experts métiers et techniques), s’appuient sur le Hive Lab, un incubateur interne, pour être à la pointe de l’innovation. En cinq ans, le groupe a doublé ses effectifs et son chiffre d’affaires qui devrait dépasser les 68 M€ en 2017. Afin d’accompagner leurs clients sur des domaines de plus en plus étendus et complexes, les dirigeantes ont mis en œuvre depuis 2013 une stratégie de croissance externe basée sur le rachat d’acteurs de niche. Ludivine Mairesse, sa Directrice générale, commente : « Nous avons initié une réflexion sur la croissance externe afin de devenir une entreprise de atille intermédiaire. En deux ans, nous avons acquis 7 entreprises. Nous intervenons désormais dans des marchés différents de ceux historiques, avec des expertises élargies à de nouvelles fonctions comme la finance, le marketing et les ventes, les ressources humaines. Nous répondons ainsi également à des impératifs de taille critique pour pouvoir adresser certains marchés, outre les motivations liées à l’élargissement de notre portefeuille clients comme des bassins géographiques que nous sommes en capacité de servir ».

 

Saisir les opportunités et anticiper la complexité

Diplômé de HEC, Nicolas Beaudouin a effectué l’ensemble de sa carrière au sein de KPMG, tout d’abord dans les métiers autour de l’entreprise en difficulté, puis de l’accompagnement des cessions et transmissions, et enfin de la stratégie et de l’accompagnement au changement. Après une expérience de management des équipes dédiées aux PME du Bassin Parisien afin de piloter leur réorganisation, il prend en charge l’activité de conseil dédiée aux entreprises du mid-market. Il s’occupe notamment des questions d’innovation au sein des entreprises de taille intermédiaire, et accompagne de nombreux dirigeants dans leur stratégie de croissance. A la suite des interventions des deux dirigeantes, Nicolas Beaudoin conclut : « la croissance externe se bâtit sur une vision du développement de l’entreprise et peut répondre à différents enjeux, tels que gagner en expertise, mettre un premier pas dans un nouveau pays ou adresser de nouveaux clients. Ces projets complexes vont faire jouer quatre dimensions entre elles, qu’il faudra soigneusement anticiper : la tension qui va être portée sur le dirigeant durant tout le processus, la préparation des équipes aux situations nouvelles et la reconfiguration hiérarchique, le changement de trajectoire de l’entreprise rachetée qu’il faut sécuriser et bien sûr le bouclage financier de l’opération qui se prépare. C’est un véritable apprentissage de l’agilité et il faut savoir analyser en profondeur une acquisition, afin de transformer en opportunités les surprises qui ne manqueront pas de se produire au cours de l’intégration. »

 

External link

Alpa Groupe

Partenor Group

KPMG

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous