Women Equity 50 2017
Publié le 30 Novembre 2012

Lors de la soirée de présentation du Palmarès Women Equity 2012, une table ronde a rassemblé les dirigeantes de trois entreprises lauréates : Sandra Le Grand – Présidente de Kalidea, Corinne Marliac – Directrice Générale en charge du développement de Lilial et Viviane Chaine-Ribeiro – Présidente de Lefebvre Software.

Modéré par Thaima Samman – Présidente de WIL et avocate associée-fondatrice du cabinet Samman Cabinet d’Avocats – le débat a porté sur les premières conclusions des recherches menées par le Conseil Scientifique de Women Equity for Growth sur le « leadership en contexte entrepreneurial de haute croissance ». Trois des principales caractéristiques de ce leadership ont été abordées : la cohérence entre pratiques managériales et structure opérationnelle, l’articulation entre une vision stratégique d’ensemble et un suivi attentif des processus et des feedbacks et l’importance données aux valeurs.

Pratiques managériales et structure opérationnelle

Viviane Chaine-Ribeiro a pris en 2007 la présidence du directoire de la société Lefebvre Software, éditeur-intégrateur de logiciels dédiés aux entreprises et spécialisés dans la gestion financière et les ressources humaines, filiale alors en difficulté des Editions Lefebvre, afin d’en assurer le redressement. Fin 2011, Viviane Chaine-Ribeiro réalise avec son équipe un MBO, accompagné par Women Equity Partners. Depuis son arrivée à la tête de l’entreprise, Lefebvre Software a connu une forte croissance en termes de rentabilité et de chiffre d’affaires, le CA étant passé de 16 M€ en 2007 à près de 50 M€ en 2012.

Selon la dirigeante, la réussite de cette opération ainsi que le redressement de Lefebvre Software sont d’abord affaire de leadership. « Au vu de la croissance affichée par Lefebvre Software depuis fin 2011, je crois que nous pouvons effectivement parler d’une histoire de leadership, explique-t-elle. Le leadership, tel que je l’entends ici, repose sur trois piliers : le leader doit avoir une vision - soutenue par l’envie et l’énergie -, des compétences et la confiance de ses collaborateurs. Si je devais schématiser ma vision du leadership, je dirai que Lefebvre Software fonctionne comme un triangle inversé, résume-t-elle. En tant que dirigeante, je suis à la base du triangle, derrière l’ensemble de mes collaborateurs qui font avancer l’entreprise. »

Viviane Chaine-Ribeiro, Présidente du directoire de la société Lefebvre Software
Viviane Chaine-Ribeiro, Présidente du directoire de la société Lefebvre Software

Viviane Chaine-Ribeiro insiste alors sur la nécessité de faire concorder les pratiques managériales et la structure opérationnelle d’une entreprise. Cette cohérence suppose d’abord du leadership qu’il soit fondé sur la notion de confiance. D’après la Présidente de Lefebvre Software, « la notion de la confiance est cruciale pour le bon fonctionnement d’une entreprise, notamment lorsqu’il s’agit d’attirer et de retenir ses collaborateurs. Sur notre marché, d’autres entreprises peuvent de par leur taille sembler plus attractives que Lefebvre Software. Un bon leadership consiste alors à partager des valeurs et à faire en sorte que chaque collaborateur adhère au projet d’entreprise sur le long terme. Cela s’apparenterait presque à la construction d’un ego collectif. »

A la mise en avant de l’importance du travail d’équipe répondent donc des efforts managériaux importants en matière de gestion des ressources humaines afin de valoriser le capital humain et de constituer les équipes en cohérence avec les valeurs et la stratégie de l’entreprise. « J’ai toujours choisi mes collaborateurs en fonction de leurs compétences, de leur adhésion aux valeurs que je défends et de leur volonté d’accompagner le projet de l’entreprise », rappelle Viviane Chaine-Ribeiro.

La Présidente de Lefebvre Software souligne enfin que l’efficacité opérationnelle d’une entreprise implique que les stratégies fassent l’objet d’un dialogue direct et transparent avec l’ensemble des collaborateurs. « En quatre ans, nous avons mené de nombreuses acquisitions successives, Le succès de ces rapides intégrations a nécessité la compréhension et l’adhésion de l’ensemble de nos équipes au projet d’entreprise », conclut-elle.

 

Une approche analytique du corps de l’entreprise

Après une expérience d’une dizaine d’années chez Coca-Cola à des fonctions commerciales et marketing, Sandra Le Grand crée Kalidea, le premier réseau de gestion et d’animation de programmes d’avantages dédié aux Comités d’Entreprise et à leurs salariés, mettant aujourd’hui à leur disposition un catalogue de plus de 100 000 offres de loisirs et de services.

Forte de son expérience entrepreneuriale, la Présidente-Directrice Générale de Kalidea définit le leadership comme la capacité de comprendre un marché, d’identifier les besoins de ses clients et de définir la stratégie à suivre. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle décrit le lancement de Kalidea : « L’importance de la taille de ce marché, l’hétérogénéité (taille, fonctionnement, budget) des CE, le différentiel d’offre entre CE de grands groupes et de PME et le peu d’innovation des prestataires de services externes opérant sur des modèles traditionnels, constituaient selon moi un environnement idéal au lancement d’un acteur susceptible de saisir cette opportunité ».

Sandra Le Grand, PDG de Kalidea
Sandra Le Grand, PDG de Kalidea

Sandra Le Grand ajoute cependant que cette vision stratégique d’ensemble doit s’articuler à un suivi attentif des processus et des feedbacks, auprès des collaborateurs comme auprès des clients. « Définir une stratégie nécessite également d’accompagner sa mise en œuvre, d’évaluer sa pertinence, d’y revenir et de l’adapter aux réalités du terrain », insiste-t-elle. « J’ai travaillé pendant onze ans dans une entreprise américaine qui avait une forte culture du terrain. Les managers allaient à la rencontre des clients, essayaient les produits et n’hésitaient pas à accompagner les commerciaux ». De cette expérience, Sandra le Grand a tiré deux grandes conclusions : « une telle posture de leadership a deux atouts. D’une part, le dirigeant comprend mieux le fonctionnement de son entreprise et les réalités de son marché puisqu’il les vit. D’autre part, accepter de prendre le risque terrain  permet d’asseoir sa crédibilité et sa légitimité aux yeux de ses équipes. Ceci m’importe d’autant plus que j’aie l’habitude de donner des objectifs très ambitieux ; ces objectifs doivent être donc perçus par mes collaborateurs comme résultant d’une véritable connaissance du terrain ».

 

Un leadership fondé sur des valeurs

Suite à un accident qui rend Denis Marliac tétraplégique, son épouse Corinne et lui-même, forts de leur expérience du handicap et de la dépendance engendrée, décident de créer une entreprise ayant pour vocation de répondre aux besoins de liberté, d’intimité et de bien-être quotidien des usagers handicapés. Créée en 2003, Lilial est spécialiste de la délivrance à domicile de produits médicaux, distribuant des articles liés au sondage urinaire, à la stomathérapie et aux soins des plaies. « Notre démarche a d’abord pour objectif d’être facilitatrice, précise Corinne Marliac. Nous livrons à domicile les consommables que nous fabriquons, nous assurons la prise en charge administrative et  une assistante passe au domicile de nos clients une fois par mois. »

Corinne Marliac, Directrice Générale en charge du développement de Lilial
Corinne Marliac, Directrice Générale en charge du développement de Lilial

L’engagement de Corinne Marliac est à l’origine même de la création de Lilial : « Notre projet entrepreneurial est avant tout une aventure humaine. Nos valeurs et notre engagement sont au fondement de notre développement et nous les partageons avec tous nos salariés. Et ils ont ainsi permis à Lilial d’être une entreprise profitable, raconte-t-elle. Par exemple, nous nous sommes récemment lancés dans le secteur textile en créant une ligne de vêtement destinée aux personnes à mobilité réduite. C’est un marché porteur, mais cette extension de notre activité repose d’abord sur une volonté d’améliorer la vie de nos clients et de leurs donner un droit à l’élégance qui participe aussi à la reconstruction des victimes d’accidents. » La création d’un site internet répond aux mêmes fins, dans le souci d’informer les prescripteurs, tout en facilitant la discussion entre prescripteurs et utilisateurs.

Comme le rappelle Corinne Marliac, l’ancrage organisationnel de ces valeurs se traduit également par une politique sociale intégrant le recrutement de personnel handicapé. De plus, la dirigeante veille à ce que les valeurs de Lilial aboutissent à des contributions sociétales. « Nous faisons en sorte que notre développement ait un impact positif sur la collectivité, souligne-t-elle. Nous veillons notamment à ce que ce développement s'accorde avec les objectifs de la sécurité sociale. Je suis convaincue qu'une entreprise peut être à la fois un acteur économique et social, c'est pourquoi nous soutenons plusieurs associations et apportons notre aide à des collectivités locales. »

 

External link

Lefebvre Software

Kalidea

Lilial

Related Link

Entrepreneuriat féminin

Découvrez les 50 entreprises lauréates du Palmarès Women Equity 2012

Entrepreneuriat féminin

Les lauréates des trophées du Palmarès Women Equity 2012

Entrepreneuriat féminin

Revue de presse / L'Entreprise / Le Top 50 des entreprises de croissance...

Entrepreneuriat féminin

Revue de presse / Terra Femina / Top 15 des PME françaises les plus performantes ...

Entrepreneuriat féminin

Présentation de Lilial dans le cadre du Palmarès Women Equity 2012

Entrepreneuriat féminin

Éclairages et grands résultats de l'Index et du Palmarès 2012

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous