Women Equity 50 2020
Publié le 19 Avril 2016

A l'occasion de notre point annuel dédié au Développement des PME, sur le thème « PME et ouverture du capital, quelle structure actionnariale pour quel projet d’entreprise ? », Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy, co-fondatrice et Directrice générale de Médiapart, nous livre ses réflexions sur la construction d'une structure actionnariale adéquate au projet d'entreprise, respectant son indépendance et permettant sa pérennisation

Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy, co-fondatrice et Directrice générale de Médiapart

Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy, diplômée de l'ESSEC et de l'INALCO (licence de chinois), démarre sa carrière professionnelle chez IBM France en tant qu'ingénieur commercial, puis rejoint une société de leasing informatique, alors à ses débuts, ECS.

En 1983, elle crée sa propre société de financement informatique, qu'elle revendra au bout de dix ans à la Société Générale, puis elle exercera successivement au sein d'Allium, filiale de services informatiques de la Société Générale et d'un groupe hollandais, différentes fonctions de direction.

En 1997, elle prend la direction d'Econocom France, au sein de la société européenne de services informatiques Econocom Group. Elle assure en parallèle au niveau du groupe la direction du marketing et de la communication. En 2003, elle décide de quitter l'informatique européenne pour créer une entreprise spécialisée dans le conseil à l'implantation en Chine et dans l'organisation d'événements à Pékin. En 2007 elle rejoint le projet Mediapart dont elle est cofondatrice et actionnaire. Elle y assure les fonctions de direction générale.

Mediapart se définit comme un journal d’information numérique par abonnement, indépendant et participatif. Le journal, qui s’est notamment illustré par la révélation des affaires Woerth - Bettencourt en 2010 et Cahuzac en 2012-2013, est l’un des rares média digital d’information grand public payant du marché, rentable depuis 2011 et dont le nombre d’abonnés a dépassé les 100 000 en 2014.

Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy, co-fondatrice et Directrice générale de Médiapart
Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy, co-fondatrice et Directrice générale de Médiapart

Liberté éditoriale et indépendance économique

Nous avons créé Mediapart il y a 8 ans, avec la volonté de faire émerger un quotidien d’information indépendant en France, à la fois en termes de détention de capital et de recettes. Nous avions l’ambition de construire la croissance du journal en faisant le pari de l’information payante en ligne, sur le modèle de l’abonnement.

Convaincus que la liberté éditoriale passerait par l’indépendance économique, avons ainsi fait le choix d’un journal entièrement financé par les abonnements de ses lecteurs.

L’ouverture du capital à la création

Au lancement de l’entreprise, nous avons souhaité faire appel à plusieurs investisseurs financiers afin de soutenir le démarrage du journal. Des difficultés sont apparues, pour certaines relatives à la spécificité même de notre démarche. En premier lieu, notre projet s’inscrivait dans le secteur malmené de la presse, peu attractif aux yeux des investisseurs ; d’autre part, nous proposions un modèle économique de pure player reposant sur l’abonnement payant, à l’heure ou le web était synonyme de gratuité. De plus, le projet participait d’abord d’un impératif démocratique, avant tout sujet de rendement économique. Enfin, nous tenions à ce que les sources de capital soient diversifiées afin de préserver l’indépendance du journal.

Face à ces difficultés, nous avons engagé nos ressources propres, accueilli deux investisseurs au capital et créé une Société des Amis de Mediapart, ce qui nous a permis de constituer un capital de 3M€ au démarrage, que nous jugions suffisant pour atteindre l’équilibre fixé à 50 000 abonnés au bout de trois ans. Afin de soutenir la croissance moins optimiste que prévue du journal, nous avons réalisé en 2009 une seconde levée de fonds et accueilli un fonds d’investissement au capital de Mediapart.

Cette opération s’est accompagnée de la rédaction d’un pacte d’actionnaires, qui visait à assurer l’indépendance et la pérennité du journal, tout en organisant une sortie du fonds après une période de cinq ans. L’entrée de ce fonds, minoritaire au capital n’a bien évidemment pas eu d’impact sur la ligne éditoriale du journal, dont nous nous sommes attachés à garder le contrôle et l’indépendance ; ce dernier nous a toutefois utilement accompagné dans notre réflexion sur les pratiques et usages numériques. Au cours de l’exercice 2014, nous avons procédé au rachat, avec l’aide de l’un des investisseurs historiques, des parts du fonds d’investissement entré au capital en 2009 à hauteur de 22%.

Une structure actionnariale adéquate au projet de l’entreprise

La spécificité de Mediapart réside dans sa structure actionnariale, garante de son indépendance éditoriale, qui s’est notamment construite au travers de la diversification des sources de capital et de la négociation d’un pacte d’actionnaires, qui a rendu le projet compatible avec les contraintes moyen-terme du fonds d’investissement.

Mediapart est aujourd’hui un media rentable, qui réalise un CA de 10M€ au moyen des contributions de ses 118000 abonnés. Deux tiers des recettes sont réinvesties, le dernier tiers contribuant à consolider et pérenniser l’indépendance du journal. Dernièrement, nous avons engagé une réflexion sur la pérennité de l'indépendance du journal par la création d’une structure non cessible, non achetable, qui pourrait prendre la forme d’un fonds de dotation, statut créé pour soutenir des missions d’intérêt général. Nous avons également le souhait d’une montée en puissance de l’actionnariat salarié, qui représente aujourd’hui 2% du capital.

Download

pdf

.PDF (2444574 o)

Newsletter Club WE Avril 2016

External link

Mediapart

Related Link

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Jean-Michel Gabriel / Compter sur un partenaire financier pour...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Laurence Méhaignerie / Contributions de l’investisseur spécialisé

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Grégoire Revenu / Typologie des investisseurs et diversité d...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Amélie Faure / Compter avec des investisseurs financiers dans ...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Caroline Remus / Réussir le partenariat avec son actionnaire ...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / PME et ouverture du capital, quelle structure actionnariale...

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous