Women Equity 50 2020
Publié le 19 Avril 2016

A l'occasion de notre point annuel dédié au Développement des PME, sur le thème « PME et ouverture du capital, quelle structure actionnariale pour quel projet d’entreprise ?», Jean Michel Gabriel – Directeur Général de BNP Paribas Développement, nous livre un éclairage des stratégies d'accompagnement développées par un investisseur minoritaire

Jean-Michel Gabriel – Directeur Général de BNP Paribas Développement

Diplômé des Mines et de l’ENSPM, Jean-Michel Gabriel débute sa carrière en 1976, chez BRGM, au Pérou, où il fait ses armes en tant qu’ingénieur.

En 1979, il intègre Total Compagnie Minière, où il restera près de 6 ans, aux postes d’ingénieur projets puis de Directeur Adjoint. Il entre à la BNP en 1985 en tant qu’ingénieur conseil à la Direction des Études Industrielles, avant de prendre en 1989 la responsabilité d’un groupe d’exploitation regroupant 11 agences BNP dans le nord de Paris. Il est en charge de 180 personnes, 15000 clients particuliers et 1200 entreprises.

De 1991 à 1995, il est Directeur Général de BNP España, banque de plein exercice, avec 75 agences sur le territoire espagnol et 1200 collaborateurs.

En 1999, il est nommé Directeur Général de BNP Paribas Développement. Cette filiale 100% de BNP Paribas prend et gère des participations minoritaires dans des PME françaises, pour financer leur développement ou leur transmission. La société investit 150 M€ par an et gère un portefeuille de 650 M€ investis dans 330 sociétés. Présent sur l’ensemble de la chaîne du capital investissement, BNP Paribas Développement s'appuie sur le réseau international de BNP Paribas Investment Partners et de BNP Paribas Groupe pour distribuer ses produits à une large échelle. Depuis 2005, Jean-Michel Gabriel est chargé de cours à HEC Executive MBA – CPA, et à l’ESSEC – Institut de la Transmission d’Entreprises.

Jean-Michel Gabriel – Directeur Général de BNP Paribas Développement
Jean-Michel Gabriel – Directeur Général de BNP Paribas Développement

Implications de l’actionnariat minoritaire

BNP Paribas Développement poursuit une stratégie d’investissement minoritaire dans les PME et ETI, avec une priorité donnée à l’entreprise dans une logique de noningérence.

Notre accompagnement consiste dans l’apport de capital, de stabilité, de temps, de conseil et de réseaux d’affaires, sans intervenir sur la stratégie et la gestion opérationnelle de l’entreprise, lesquelles demeurent aux mains de l’équipe dirigeante.

L’accompagnement de long terme des équipes managériales soutenues

A titre d’exemple, je souhaiterai souligner une opération de cession réalisée avec succès, illustrant les enjeux des relations entre le dirigeant et son actionnariat. En 2006, nous avons souhaité accompagner une entreprise spécialisée dans la conception et l’organisation de séminaires de formation et de conférences pour les décideurs d'entreprises, qui réalisait alors un CA de 4M€. La dirigeante à la tête de l’entreprise avait le souhait de sécuriser le patrimoine et d’associer sa directrice générale au capital, tout en accueillant un nouvel actionnaire au capital. La dirigeante a alors fait le choix de conserver la majorité du capital (50% des parts), tandis que sa collaboratrice et BNP Développement sont entrés au capital à hauteur de 25% chacun.

Après une période de croissance rentable et soutenue, la société a connu un ralentissement qui l’a conduite à réorienter sa stratégie et son business model. Afin de renouer avec la croissance, nous avons alors développé conjointement une réflexion sur l’acquisition d’un média, pour compléter l’offre existante. Après plusieurs propositions infructueuses, nous avons accompagné financièrement l’entreprise dans le cadre du rachat d’un média belge, que la dirigeante a redressé au bout de deux ans, avant de se voir proposer le rachat du groupe ainsi constitué, par deux groupes de presse, l’un allemand, l’autre américain. Nous sommes intervenus au moment de la cession de l’entreprise en apportant un soutien dans la négociation lors de la vente, qui s’est conclue en 2015.

Construire sa liberté

Le dirigeant ne connait pas les problèmes auxquels il sera confronté demain. Choisir un partenaire financier, c’est augmenter son espace de liberté et non le réduire ; une bonne entente entre les parties est ainsi nécessaire pour favoriser la qualité des relations actionnariales et, à terme, créer de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes.

Download

pdf

.PDF (2444574 o)

Newsletter Club WE Avril 2016

External link

BNP Paribas Développement

Related Link

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Marie-Hélène Smiejan-Wanneroy / Compter sur un partenaire financier p...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Amélie Faure / Compter avec des investisseurs financiers dans ...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Caroline Remus / Réussir le partenariat avec son actionnaire ...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Laurence Méhaignerie / Contributions de l’investisseur spécialisé

Entrepreneuriat féminin

Club WE / Grégoire Revenu / Typologie des investisseurs et diversité d...

Entrepreneuriat féminin

Club WE / PME et ouverture du capital, quelle structure actionnariale...

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous